Le prêt entre particulier est-il légal ?

Depuis quelques années, on note que le nombre de sites proposant des offres de prêt entre particuliers ne cesse de s’accroître sur le marché, ce qui nous amène à nous intéresser au sujet. Et la plupart du temps, on se questionne sur la légalité de la pratique, tellement, elle se fait priser ces dernières années, et l’étonnement des banques, elle est tout à fait légale.

Les dires de la loi

Un point sur lequel la banque comptait pour dénigrer la fiabilité des prêteurs particuliers, mais qui s’est finalement retournée contre elle, car le prêt entre particuliers est tout à fait légal. Et que selon l’article 1892 du code civil, il prend le même statut que les crédits à la consommation délivrée par la banque. De ce fait, si ces crédits à la consommation sont légaux, le prêt entre particuliers l’est aussi.

Et l’article 1353, fait appui sur la preuve justificative pour le contrat de prêt ou la reconnaissance de dette, pour ceux dont le montant s’élève à plus de 1 500 euros. Toutefois, d’autres mesures ont été élaborées pour les montants qui y sont inférieurs, afin d’éviter toutes pertes pour les prêteurs, c’est que vous aurez les informations à ce propos.

Le fonctionnement des prêts entre particuliers

Comme on peut le constater, le concept du prêt entre particuliers s’est bien développé sur le marché, ce qui donne du fil à retordre à la banque, qui décide enfin d’améliorer ses services. En demandant bien moins de pièce justificative que la banque, et offrant un temps de réponse plus que satisfaisant, les prêteurs particuliers cartonnent sur le web à présent. Et pour que tout le monde y trouve son compte, le contrat n’a lieu que quand les deux parties auront trouvé un parfait compromis qui sert les intérêts de chacun, et non celui d’une seule partie.

Cependant, il faut tout de même noter que les prêteurs ne proposent aucun montant inférieur à 800 euros, car cela ne leur apporte aucun bénéfice, ce que chacun se doit de comprendre. Car en offrant ces prêts aux particuliers, le prêteur puise dans ses propres ressources financières, et il sera impossible de les faire fructifier autrement. Néanmoins, il faudra aussi être bien vigilante face au choix de son prêteur, car de nombreux faux prêteurs se cachent sur le web afin de s’emparer de vos informations sensibles. Ce qui est à l’origine des plaintes à l’arnaque sur le domaine, qui n’est autre que le fruit d’un emballement et d’un manque de tactique lors de son choix de prêteur.

Est-il facile de se trouver un prêteur particulier ?

Effectivement, il est assez facile de se trouver une offre de prêt particulier à souscrire sur la toile de nos jours, mais il est tout aussi facile de se faire embarquer dans une arnaque et de tout perdre. Néanmoins, pour éviter cet affront, il est préférable de bien se préparer, et de commencer par regrouper tous les sites qui vous intéressent en fonction de leurs offres. Cela implique que vous passiez au crible chaque site intervenant dans le domaine, de manière à sélectionner les plus intéressants, et ainsi de pouvoir vous focaliser sur lequel opter.

Ensuite, il vous faudra vous pencher sur les propos du contrat, afin de s’assurer que ces derniers vous conviennent, entre le montant du prêt, la durée du remboursement, la fréquence des mensualités, ainsi que le taux d’intérêt. À noter que certains sites ont l’habitude de cachés certaines informations en les écrivant en très petits caractères, ce qui a tendance à vous duper. Mais qui cachent pourtant des frais assez onéreux.

Dans le cadre de la loi, le prêt entre particuliers a tout ce qu’il faut pour être légal, ensuite, c’est à vous de décider à quel prêteur vous voulez vous fier.